);

Moisissure au sous-sol

Notre expertise en détection de moisissure, lors de l’inspection de vices cachés dans le bâtiment, démontre que l’humidité excessive contribue souvent aux moisissures dans le sous-sol.

Dans l’habitation contemporaine le sous sol fait, de plus en plus, partie de l’espace habitable de la maison. La qualité de l’air à l’intérieur du sous-sol est importante.

Présentes dans le sous-sol en trop grande quantité, les moisissures dues à l’humidité peuvent endommager les matériaux, détériorer la qualité de l’air dans la maison et affecter la santé.

Humidité excessive = moisissure

L’expérience de l’inspection de bâtiments démontre que sous-sol est naturellement plus humide que le reste de la maison. Il est normal qu’il y ait des moisissures en petite quantité dans un sous-sol, sans pour autant qu’il existe un vice caché. Dans la nature, on estime à plus de 1,5 million le nombre d’espèces de moisissures.

Des odeurs typiques d’humidité et de moisissures au sous-sol sont parfois observées lors de l’inspection: des odeurs anormales de terre, de renfermé, d’alcool ou de feuilles mortes.

La présence de moisissures ou de pourriture sur la charpente permet d’identifier les moisissures et la pourriture qui se développe sur le bois exposé à l’humidité du sous-sol. Quand les moisissures se propagent, le bois pourrit et perd de sa résistance structurale. Parfois l’humidité cause des moisissures superficielles qui tachent le bois sans l’endommager en profondeur.

Ce n’est pas l’humidité normale, mais l’humidité ambiante excessive qui indique l’apparition de vices latents à l’intérieur des cavités murales finies du sous-sol.

10 sources de moisissure au sous-sol

L’humidité excessive comporte des risques de dommages importants au bâtiment ainsi qu’à la santé des occupants, par la prolifération des moisissures.

Les sources d’humidité qui favorisent la croissance des moisissures dans le sous-sol doivent être localisées et éliminées.

L’inspection d’entretien peut contribuer à réduire l’humidité excessive dans votre sous-sol ou votre maison, ainsi que l’apparition de vices cachés.

Voici une liste de 10 sources d’humidité à vérifier. Pour des informations sur la moisissure, voir le lien ici : moisissure.

1. Infiltration par le scellant usé

L’entretien régulier des calfeutrants extérieurs évite l’humidité et la moisissure au sous-sol par la détérioration de l’étanchéité aux infiltrations d’eau .

Au périmètre extérieur du sous-sol, le calfeutrage fissuré par l’usure du temps permet l’infiltration d’humidité et la moisissure autour des portes, des fenêtres et des ouvertures de conduites et d’évents.

2. Infiltration d’eau par les fenêtres exposées

Inspection du niveau du terrain auprès des fenêtres : vérifier la hauteur du sol. Les congères et la fonte de neige auprès des murs favorise les barrages de glace et la rétention d’eau auprès des fenêtres.

Ces infiltrations d’eau créent l’humidité et les conditions de propagation de la moisissure intérieure du sous-sol.

Fenêtre du sous-sol propice à l'infiltration d'eau.
Fenêtre du sous-sol propice à l’infiltration d’eau.

3. Infiltration d’eau par la pente de terrain inversée

Le terrain incliné vers la maison favorise les venues d’eau et d’humidité vers le sous-sol. Des taches d’humidité, de moisissure blanche ou des cernes d’efflorescence peuvent apparaitre au niveau du sol extérieur.

Si des infiltrations proviennent des eaux de ruissellement du terrain , les taches apparaîtront près du niveau du sol, pour disparaître à mesure qu’on approche du plancher du sous-sol.

4. Fissures de fondation et humidité

Inspection des murs à l’extérieur : vérifier l’apparition de nouvelles fissures ou l’aggravation de fissures existantes dans la fondation ou dans la maçonnerie.

Les points humides, le mortier effrité ou crevassé et les dépôts blanchâtres d’efflorescence sur les murs sont indicateurs d’infiltrations d’eau ou d’humidité à travers les murs de fondation. Au sous-sol, de la moisissure blanche peut également apparaître lors de l’inspection.

fissure de fondation avec efflorescence
Fissure de fondation avec efflorescence

5. Moisissure par infiltration bas des murs

Les pentes du terrain inclinées vers la maison favorisent les venues d’eau et d’humidité vers le sol contre les murs qui entourent le sous-sol. Les moisissures apparaissent souvent au bas des murs de finition.

Au bas des murs de fondation apparents dans le sous sol, inspecter les surfaces du béton à la recherche d’efflorescence et d’humidité . Les eaux souterraines se manifestent en partie basse du mur ou à la jonction du mur et du plancher.

6. Moisissure et infiltration, dalle plancher

Les moisissures apparaissent au bas des murs de la fondation à la jonction du plancher.

L’humidité du sol peut pénétrer dans le sous-sol par la dalle de béton, en s’infiltrant par les joints entre la dalle et le mur ou autour des ouvertures dans la dalle. Ensuite, elle s’évapore dans l’air du sous-sol.

7. Moisissure et humidité du sous-sol en terre

La croissance des moisissures apparaît sur la charpente en bois dans la zone humide, au dessus de la terre ou du gravier du vide sanitaire.

Les planchers en terre dans les vides sanitaires ou les sous-sols peuvent produire des grandes quantités d’humidité lorsque le sol est humide. La pierre exposée peut également dégager beaucoup d’humidité dans l’air. Les sous-sols en terre devraient être recouverts d’un polyéthylène afin de réduire la quantité d’humidité pénétrant dans la maison.

8. Drain français, clapet, bassin, déversement, pompe

L’inspection du clapet anti-retour permet d’éviter les refoulements à l’origine de déversements d’eau , de fuites et d’humidité dans le sous-sol.

L’inspection du drain français se fait par la décharge au bassin de captation.

Inspecter la pompe du puisard et le tuyau de décharge: vérifier que tout est en ordre et que le drain français au bassin n’est pas une source d’humidité.

9. Moisissure et ventilation insuffisante

L’humidité contenue dans l’air migre dans les murs par temps froid, et la condensation cachée se forme dans les cavités des murs du sous-sol. Les conditions idéales qui créent la moisissure et le pourriture sont rassemblées lorsque l’humidité du bois atteint son point de saturation.

L’humidité de l’air du sous-sol peut être réduite et contrôlée à un niveau acceptable par la ventilation mécanique ou l’aération naturelle des lieux. L’inspection de la ventilation des lieux permet d’en vérifier le fonctionnement.

10. Panne d’échangeur d’air, excès d’humidité et moisissure.

L’échangeur d’air évacue l’humidité à l’extérieur. Dans les maison plus récentes et plus étanches à l’air, la panne d’échangeur d’air peut créer des conditions d’humidité excessive favorables à la croissance des moisissures.

L’inspection du bon fonctionnement de l’échangeur d’air peut éviter la condensation et l’humidité excessive et la moisissure.

Cette inspection en 10 points devrait vous permettre de localiser et corriger certaines sources de moisissures due à l’humidité excessive dans votre sous-sol.

Ne négligez pas le risque associé à la moisissure et l’humidité excessive au sous-sol.

Si le doute persiste, consultez les experts.

Nous offrons des solutions sur mesure en inspection et en expertise d’humidité des sous-sols:

  • Consultation d’ingénieur thermographe expert.
  • Inspection d’humidité par hygrométrie et thermographie
  • Inspection aux instruments de l’humidité ambiante intérieure.
  • Inspection de l’humidité des matériaux.
  • Forages exploratoires moississures dans les cavités murales et les plafonds.
  • Inspection intrusives, test d’infiltration d’eau.
  • Description des travaux correctifs. 
  • Rapport d’expertise légale d’ingénieur. 
  • Assistance à la conférence de règlement à l’amiable.
  • Service d’ingénieur témoin expert au tribunal.

BEBEXPERTS: Solutions d’experts en vice caché.

bebexperts ingénieur expert en bâtiment

Communiqué bebexperts

fr_CAFR
en_CAEN fr_CAFR